PETIT GUIDE D'ÉVALUATION PARTICIPATIVE À L'INTENTION DES INITIATIVES DE DÉVELOPPEMENT DES COMMUNAUTÉS
Comment faire ?
imprimante

5 - Analyser les données

Ce module présente diverses façons d'analyser les informations recueillies tout au long de l'évaluation.

Une fois les données recueillies, il faut les analyser, leur donner un sens. Il s'agit en fait de regrouper les informations et de dégager des constats.

Il peut s'agir d'une analyse sommaire au bout de quelques mois ou d'une année, ou une analyse plus approfondie à la fin d'une étape importante.

Les flèches qui lient ces deux étapes illustrent que, dans le type d'évaluation proposé ici, l'analyse des informations commence littéralement en même temps que la collecte.

 

 

 

 

Haut de pageRegrouper les données

Dans une auto-évaluation participative continue au sens du présent Guide, il est suggéré que les membres du comité responsable d'une démarche contribuent à la collecte des informations ou, pour le moins, aient l'occasion de discuter régulierement des dimensions à évaluer. Ce que l'on observe fait alors l'objet, en quelque sorte, d'une premiere analyse, qui est immédiatement disponible aux acteurs pour améliorer leur action. Or, comme l'idée de processus renvoie à celle de mouvement, d'évolution, il est indispensable de mener également des exercices d'analyse qui portent sur les informations accumulées pendant un certain temps. Pour ce faire, les données brutes* doivent être organisées de façon à documenter l'évolution d'un projet. Mais comment faire?

* Données brutes: informations telles que compilées, qui n'ont pas encore été ni traitées ni analysées.

La premiere tâche consiste à rassembler toute l'information disponible. Si vous êtes effrayés par la quantité d'information amassée, ne vous en faites pas, on peut s'en tirer si l'on procède méthodiquement, par étapes. C'est comme un gros gâteau, on le mange bouchée par bouchée! Si les données ont été collectées selon chacune des dimensions choisies, comme il est proposé dans ce Guide, elles sont déjà organisées par thèmes. L'étape suivante consiste donc à rassembler toutes les données recueillies, au fil du temps, sur une même dimension. Pour ce faire, il peut être utile d'utiliser une grille de compilation qui, en un coup d'œil, permet d'avoir toute l'information consignée dans un journal de bord, par exemple.

La grille de compilation

 

Haut de pageDégager des constats

Une fois les données regroupées, des constats en émergent presque spontanément. Ici encore, il est utile de procéder morceau par morceau. On prend chacune des dimensions ou sous-dimensions (en fait la plus petite unité utilisée dans nos outils) et on tente de voir comment elle a évolué. Si la dimension était, par exemple, la participation des partenaires aux discussions du comité, il peut se dégager que ce sont toujours les deux ou trois mêmes personnes qui prennent la parole ou, au contraire, qu'un nouveau membre a pu apporter de nouveaux thèmes pour discussion, ce qui est venu réorienter les travaux du comité. On consigne alors les constats faits pour chacun des éléments à évaluer.

Il peut être utile de faire régulièrement le point sur l'évaluation de chaque dimension. Dans le cadre de notre projet de recherche, nous avons piloté des exercices visant à faire le point sur l'évolution de chaque dimension après un an. Les participants à cette activité étaient les membres du comité d'évaluation, qui avaient presque tous contribué à la collecte des données dans un journal de bord. Au fil des ans, le comité de projet disposait ainsi de constats « annuels » qui contribuaient à enrichir leur action aussi bien que leur compréhension du processus. Cette activité bilan à chaque fois été utile aux participants, car elle leur a permis de suivre l'évolution de leur démarche et de saisir les usages que l'on peut faire d'une bonne évaluation, ce qui n'était pas nécessairement évident en commençant.

Faire le point

 

Une fois chaque dimension analysée et les constats faits, il s'agit alors de voir si les constats relatifs à chacune des dimensions peuvent s'enrichir mutuellement et s'ils permettent de tirer des conclusions plus globales sur l'ensemble de l'initiative. Il se peut aussi qu'il n'existe pas de lien entre les constats de chaque dimension, ce qui n'est pas préoccupant. C'est lors de la mise en forme finale des constats que l'on peut présenter séparément les constats relatifs à chaque dimension puis les constats plus généraux.

À RETENIR!

L'analyse débute au moment de la collecte des données, surtout lorsque celle-ci fait l'objet de discussions de groupe.

De manière périodique, ou à la fin d'une étape importante, il est nécessaire de faire un exercice plus systématique d'analyse. Pour ce faire, il faut rassembler et organiser les données.

Comme le but du type d'évaluation proposée dans ce Guide est d'étudier le processus, c'est-à-dire l'enchaînement de petits résultats, il faut que l'on puisse repérer l'évolution de chaque dimension.

Nous suggérons donc de rassembler en ordre chronologique toutes les informations recueillies sur chaque dimension et sous-dimension. C'est en observant les changements qui surviennent dans le temps que l'on peut tirer des constats relatifs au processus.

Les constats de chaque dimension peuvent ensuite, si nécessaire, être regardés les uns par rapport aux autres de façon à dégager des constats plus généraux.

 

icone VPESL'analyse des données à Val-Pin-en-santé

Ce que je pense du guide Je propose un outil Version PDF du guide